Le CSPNE souligne la Semaine de reconnaissance des traités

Carte PMNI

Monsieur Yves Laliberté, directeur de l'éducation du CSPNE

Mot du directeur de l’éducation du CSPNE

M. Yves Laliberté

Le Conseil scolaire public du Nord-Est de l’Ontario est un fier allié et partenaire des communautés des Premières Nations, Métis et Inuit et tient à souligner la Semaine de reconnaissance des traités. 

D’ailleurs, nous profitons de cette occasion pour annoncer que toutes les écoles du CSPNE affichent une plaque en bois qui reconnaît le territoire sur lequel nous avons la chance de vivre tous les jours, à l’école.  Cette initiative est en lien avec le programme d’éducation autochtone, mais est surtout un geste symbolique qui témoigne de notre reconnaissance et de notre respect envers les Premières Nations, les Métis et les Inuit qui accueillent chacune de nos communautés scolaires.  L’équipe du CSPNE a pu travailler en collaboration avec nos partenaires autochtones pour que cette reconnaissance soit à la hauteur de l’importance de cette cohabitation.

En cliquant sur le lien suivant, vous aurez la chance d’apprendre la signification de la Semaine de reconnaissance des traités, la façon dont vous pouvez vous engager envers les droits qui en sont issus et ce que cette semaine représente au CSPNE et dans nos communautés respectives.

Nous vous invitons aussi à lire le témoignage de M. Gaétan Baillargeon, membre de la Première Nation de Constance Lake et collaborateur du CSPNE.

Nous vous souhaitons une belle semaine.  Merci, Meegwetch, Miigwech!

 

 

M. Gaétan Baillargeon, membre de la Première Nation de Constance Lake et collaborateur du CSPNE.

Gaétan Baillargeon

Témoignage de M. Gaétan Baillargeon, membre de la Première Nation de Constance Lake.

Aujourd’hui, je m’adresse à vous à partir du territoire désigné par le traité numéro 9, territoire ancestral et immédiat des Oji-Cris de Constance Lake.

C’est avec grand honneur que je m’adresse à vous en tant qu’Autochtone Cri Franco-Ontarien pour vous dire comment je suis content et fier de voir que les écoles commencent à présenter l’histoire canadienne dans son ensemble. Que vous soyez d’accord ou pas avec cette version des faits, ça ne change pas ce qu’ont vécu les peuples Autochtones tout au long de l’histoire de notre pays.

Cette semaine est la semaine des traités. Il y a plusieurs gens qui se diront que ceci ne les concerne pas.  En fait, si vous êtes Canadien, les traités vous affectent aussi.  Notre vie de tous les jours est basée sur les ressources naturelles, la partie la plus controversée des ententes signées.  Que ce soit la chasse et la pêche, le terrain de la Couronne où est situé votre camp ou chalet, nos maisons qui sont fait en bois, ciment et en acier ainsi que nos cellulaires qui contiennent aussi des métaux précieux. Ce sont tous des matériaux qui font partie des traités que les premiers arrivants et leur Roi ont signés avec les Premières Nations de partout au Canada.

Dans presque toutes les réunions importantes, on mentionne maintenant sur quel territoire ancestral on se retrouve et on souligne toutes les différentes nations qui occupent ces terres.

Nous avançons à petits pas, mais nous avançons.  Selon l’interprétation des Autochtones, les premiers traités ont été écrits pour que nous ramions tous ensemble et non pas une nation contre une autre. 

Merci et Meegwetch.

 

Plaque de reconnaissance du territoire qui sera installée dans chacune des écoles du CSPNE.

Partagez